Pas loin de la perfection

JPEG Ahhh, les journées Honda, les immondes files d’attente subies l’année dernière au Mans, le trajet interminable en CB 500, le gîte pourri... Ben ça m’a pas calmé. Cette fois je vais à Alès, et en ZX-6R s’il vous plait, qui fait son premier gros week end. Bon, à part la nouvelle CBR 600 RR y’a pas grand chose qui m’intéresse mais c’est l’occasion de retrouver des potes. Et comme ça devrait être cool je sors pas les sliders. J’y vais pour faire des essais SCI-EN-TI-FIQUES, pas pour essorer comme un goret !
Après un trajet tout simplement parfait le vendredi (températures idéales, routes sèches, pas de flics, moto qui va bien), on se pointe sur le circuit à 10h30 le samedi (mon cousin soulagé de 90 euros et 2 points toutefois, les flics étaient en embuscade). Files d’attentes vides si je compare au Mans, plus de 170 motos sont présentes. Même pas une heure après être arrivé je suis sur la CBR 600 RR. Toujours des marshalls qui encadrent. Allez, c’est parti.
JPEG Je ne connais pas le circuit, je ne connais pas la moto, je me mets tranquillement en milieu de peleton, on rentre sur le circuit, et là, GAAAAAAZ !!! Je dépasse à la one again, retravaille ma position, pose le genou sans slider, fais lécher les repose-pieds de la CBR, passe ma vie dans les tours, essaye de comprendre les trajectoires, rattrape le groupe de tête, parviens à éviter quelques mecs qui roulent comme des merdes (et qui réussiront à ne pas casser leur moto malgré leurs innombrables tentatives de strike), me fais dépasser par mon cousin (qui doit sûrement faire un essai "scientifique" lui aussi) alors que je suis bouchonné ("il n’y a pas de petite victoire" me dira t’il en sortant ), et ça y est il faut sortir. "- Alors, elle est bien cette CBR ?" "- Heuuu..."
"- Ouais bon, ça va, je la réessayerai plus tard !" En fait la journée du samedi a été complètement sous le signe du plaisir. Je suis allé refaire un tour sur la CBR 1000 RR, j’ai fait deux "baptèmes piste" derrière Jean-Michel Bayle puis Yann Sotter (c’est vraiment énorme, les grand huits c’est des trucs de mickeys à côté), les tests ABS (comme l’an dernier au Mans) et un deuxième essai de cette CBR, un vrai cette fois (si, si, même si ça a été dur).
JPEG Le vrai essai. D’abord l’esthétique. Je préférai l’ancienne. L’entrée d’air est similaire à celles des ZX-6R 2007, Dayto 675 et YZF-R6, bof. Les carénages découpés de partout ne me plaisent pas non plus, bref moins moche qu’une R6 mais pas terrible quand même. Dessus je ne fais pas trop géant, un point appréciable à mon goût. Le tableau de bord semble avoir quelques années de retard niveau look, et les commodos j’en parle même pas (ma ZXR 750 de 1992 a les mêmes). Comme souvent seul le levier de frein est réglable, les rétros sont à moitié efficaces mais assez écartés : pas besoin de rentrer les coudes pour voir ce qui se passe derrière soi.
A bord la position me va bien, je pourrai tailler de la borne dessus. La bulle est un peu proche et à la limite de me cacher le tableau de bord, la selle d’un confort acceptable. Un amortisseur de direction est discrètement installé entre le réservoir et le cadre. Les infos du tableau de bord sont les classiques sans plus. Ah si, il y a une jauge, j’aurais préféré un indicateur de rapport engagé, comme sur la ZX-6R 2007. Les suspensions semblent un peu souple, assez moelleuses, encore un plus pour la route.
JPEG Premier virage, j’ai l’impression que la CBR tombe sur l’angle (pas qu’elle engage, qu’elle se jete dans le virage plutôt), mais peut être n’est-ce qu’un ressenti venant d’un comportement différent par rapport à ma ZX-6R (ou bien l’empattement plus court ?). En fait au deuxième virage c’est déjà oublié. Le chassis est vraiment extraordinaire de facilité, absolument pas fatiguant du tout, totalement jouet, excellent. Et le freinage à la hauteur. Si l’arrière était un peu timide, probablement par manque de rodage, l’avant était fabuleux. Super moelleux, très facile à doser je suis parti en stoppie en insistant trop. Parfait, et on peut en garder une grosse louche sur l’angle la CBR ne dévie pas...
Enfin le moteur, que j’avais bien aimé sur la version précédente. Cette fois il m’a moins plu. Je le sentais moins, il m’a semblé moins expressif. Alors il marche bien, rien à dire là dessus, mais niveau caractère il me semble qu’il a un peu perdu et m’a à peine plus charmé que celui de la GSX-R 600. Enfin, c’est de l’ultra-subjectif tout ça. Objectivement il pousse fort à partir de 8000 tr/min avec un cap assez prononcé. Le bridage ne se sentait pas trop.
Bref, le tour avec la CBR a été une super régalade sur piste. J’ai pu découvrir le tracé d’Alès que j’ai trouvé bien sympa. Chaque session (5 tours) a été moins crevante que celles sur la CBR 1000 RR, les 600 sont définitivement les meilleures motos pour s’amuser sur circuit et il n’y en a aucune de franchement meilleure que les autres. Et pour la route les deux seuls reproches que je ferai à la CBR sont son look et son caractère moteur qui me déplaisent. Que du subjectif, en fait.

NOM

HONDA CBR 600 RR

Cadre

Double poutre en aluminium de type Diamant

Type

Quatre cylindres en ligne à refroidissement liquide

Empattement, Chasse

1375 mm, angle de 23,55°

Distribution

4 soupapes par cylindre, 2 ACT

Suspension avant

Fourche inversée 41 mm, débattement 120 mm

Cylindrée

599 cm3 (67 x 42,5 mm)

Suspension arrière

Mono amortisseur Pro-Link, débattement 130 mm

Puissance (en full)

120 ch à 13500 tr/min, 6,7 mkg à 11250 tr/min

Frein avant

Double disques 310 mm, étriers 4 pistons radiaux

Rapport volumétrique

12,2 : 1, zone rouge à 15000 tr/min

Frein arrière

Simple disque 220 mm, étrier simple piston

Alimentation

Injection électronique PGM-DSFI 40 mm

Pneus

Bridgestone BT-015 120/70 17 AV, 180/55 17 AR

Lubrification

Carter humide

Hauteur de selle

820 mm

Embrayage

Multidisque en bain d’huile , 6 vitesses

Réservoir

18 litres dont 3,5 de réserve

Vitesse max chrono

265 km/h (donnée constructeur)

Poids à sec (avec pleins)

155 kg (189 kg)

Transmission secondaire

Par chaîne 16 x 41 (rapport 2,5625)

PRIX 2007

10 990 EUROS
NB : Si tu attends expressément une réponse envoie-moi plutôt un mail ... Ils sont beauuux mes smileeeys !!!