Un vilain canard au coeur d’or

JPEG AAAAH QU’ELLE EST VILAAAAINE !!! HORRIBLE, HIDEUSE, MONSTRUEUSE, BEURK BEURK BEUUUURK !!! POUAK. Incroyable que ce soit le même designer que celui qui a pondu la magnifique Duke 2. Kiska, arrête la fumette !! Enfin, voilà qui est dit, cette moto est une horreur, une méchante honte, un gros tromblon. Bec de canard immonde, pots de camion, bras oscillant psychédélique, yeurk, quoi. Ahhh ça fait du bien de taper sur une moto de temps en temps. Ca faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé. Hein ? A peine quelques semaines ? Bah je dois aimer ça alors...
Pour le reste la moto est plutôt pas mal, accumulant les petits trucs sympa qui en font une super moto. Mais le look raté pèse toujours trop en sa défaveur au final (arf arf arf ces pots... ). L’assise est bien droite (ben oui je descends de ma ZX-6R, là), on est haut et la selle ne me fera pas mal au cul durant l’essai. Les rétros ont été relookés, ils sont un peu plus grand qu’avant et bien fonctionnels, les bras sont bien écartés. Seul le levier de frein est réglable et on a droit à un vrai tableau de bord ! Penses-tu y’a même un compte-tour ! Grand luxe ! Il est complet, lisible et beau, avec même la température d’eau.
JPEG Dès le démarrage elle vibre moins que sa prédécesseur, va t’elle sentir le piston comme j’ai adoré sur ma Duke ? Cette chasse aux vibrations me fait peur. En fait oui, on sent encore bien les palpitations, mais un peu moins me semble t’il que sur ma Duke, super expressive. Peut être que des pots un peu plus libres permettraient d’encore mieux ressentir le pilonnement du mono. KTM vends d’ailleurs une ligne Akrapovic qui ferait perdre 10 kg et gagner 12 chevaux (? !) ! Yargla, MAIS elle est vendue la modique somme de... 2300 euros !!!
Enfin l’essentiel est que la moto ait toujours son caractère, j’espère que KTM en a conscience et a fait exprès de le préserver. Avantage des vibrations moindre, j’arrivais à soutenir un 150 km/h constant sans avoir le sentiment de massacrer le moteur. Mais le travail fait n’a pas rendu le moteur plus souple, il aime toujours aussi peu être en dessous de 3000. Peut être qu’en bossant l’injection arriveront-ils à le rendre plus souple, comme sait le faire Ducati (qui maîtrise toutefois l’injection depuis presque 20 ans me semble t’il ).
JPEG Ce n’est qu’à 4000 tr/min que le 690 (653 en réalité) est vraiment à l’aise. Là et jusqu’à la zone rouge à 8000 tr/min il pousse sans interruption avec force, rondeur et linéarité. Impressionnant. La zone rouge serait plus haut qu’il continuerait à en donner. Vraiment une grosse différence de plage d’utilisation par rapport à ma Duke qui était à l’aise, elle, surtout entre 5000 et 7000... Quant aux wheels, en première c’est ultra violent, on doit se retourner facilement. Le top est en 2 à 4000 tr/min ou elle se levait assez progressivement en coupant remettant les watts. Très sympa et joueuse.
Il n’y a que dans la virole rapide que je me suis dit que plus de watts ne seraient pas pour déplaire, j’avais souvent la poignée ouverte en grand. Dans le serré par contre je me suis carrément régalé. Pour comparer un peu par rapport à l’ancienne, il n’y a clairement pas photo, la 690 est carrément mieux : senti du piston un peu en retrait mais wheels bien plus facile, meilleur équipement (compte tour), gros watts en plus (14 chevaux !), plus grosse plage d’utilisation, boite à 6 rapports. La messe est dite. Hein ? Le look (arf arf arf ce bec de canard)...
JPEG Pour ce qui est du chassis, les suspensions étaient souples et fermes, moelleuses, quoi. Le signe d’éléments de qualité. De bonne augure et pourtant le chassis ne m’a pas mis en confiance, sans que je ne sache trop pourquoi. Les pneus étaient en bon état mais je n’arrivais pas à me lâcher, peut être une histoire d’habitude ou bien étaient elles trop souple, je ne sais pas (04/08. J’ai eu le même feeling sur la Duke 690). Je me suis plus amusé avec la ZX-6R, je dois être dans ma période petites sportives.
Les freins étaient impressionnant. Malgré le "simple" maitre cylindre axial il était très facile de doser la puissance de freinage, largement suffisante soit dit en passant. Et l’arrière mordait comme un pit-bull ! Il fallait que je fasse gaffe en virage de ne pas trop en mettre, je devais rester sur la réserve pour ne pas m’envoler ! Mais ces petits désagréments ne m’ont pas empéché de tartiner comme un connard, et c’est les BT090 usés au bord à l’avant comme à l’arrière que je rendrai la moto. Je suis d’ailleurs curieux de connaître la longévité de ces pneumatiques sur la Supermoto... Les repose-pieds n’ont pas frotté.
Au final, un grand bravo à KTM pour cette super moto et le plaisir qu’elle distille. Pouvoir rouler à plus de 120 sans tuer le moteur et avoir une boîte six étaient parmis mes plus gros manques quand j’étais en Duke 2. Cette 690 enterre l’ancienne Supermoto mais il en faudrait plus pour que je replonge (faire de la piste en Supermot me plairait, mais pas dans l’immédiat). Il manque à ce gros mono un vrai look, la ligne qui va bien et un chassis plus à mon goût. Mais vu que ce nouveau moulin devrait équiper plein d’autres machines (dont une Duke 3), il y en aura bien une de jolie (arf arf arf, ce look origami). Kiska ne peut pas TOUTES les rater...

04/08. Les essais de la 690 SMC et de la 690 Duke sont en ligne !

JPEG 06/09. Mon cousin s’est payé une 690 Supermoto R il y a quelques mois et j’ai pu tailler quelques bornes dessus. Alors d’abord niveau senti de piston il n’est pas super développé sur les 690. Mais avec des silencieux Akra et un PSB-1 la moto est quand même bien plaisante, je me suis régalé à enrouler sur le couple.
Maintenant je suis assez surpris des différences relevées avec mon premier essai. Le frein arrière est puissant mais il ne m’a pas surpris comme la première fois. D’ailleurs sans que je ne comprenne trop bien pourquoi le frein arrière de ma 350 RDLC, qui était un exemple de violence, s’est radouci récemment... Bref. Mais sur la 690 ça reste piégeux, en rallye Ben s’est fait plusieurs tout droits suite au blocage de l’arrière.
Ensuite les wheels. J’avais réussi à la lever en 2 à 4000, mais même en première j’en ai chié pour lever celle de mon cousin. Pourtant avec les Akra, un PSB-1 et la courbe d’injection ! En fait elle est super pleine en bas et si on n’est pas en tout début de la courbe de couple on peut se brosser.
Enfin le châssis, aucun souci sur celui de mon cousin, la confiance était bien là et j’ai rapidement pris la moto en main malgré des pneumatiques que je ne connaissais pas (Goldspeed, qui se sont très bien comportés). La selle est ferme sans l’être autant que sur ma Duke 2. La garde au sol est excellente. Le frein avant est super mordant et puissant, j’ai bien aimé.
En venant de la 31K il me fallait quelques kilomètres pour m’adapter à la hauteur et la sensation de rouler sur la roue avant (ainsi qu’au freinage). Mais si les deux motos ont à peu près les mêmes chiffres (poids et puissance) elles ne se conduisent vraiment pas pareil, la 690 étant d’une facilité impressionnante à côté, c’était vraiment les vacances à son guidon.
Au final j’aime toujours bien la 690, dommage que les wheels soient plus difficiles sur celle de mon cousin que sur la première version essayée. La 690 SMC me conviendrait sûrement mais je reste sur mon idée du 660 au meilleur rapport prix/sensations (pour la fiabilité on verra par contre...).

NOM

KTM 690 Supermoto

Cadre

Treillis au chrome molybdène

Type

Monocylindre à refroidissement liquide

Empattement, Chasse

1460 mm, angle de 26°

Distribution

4 soupapes et un ACT

Suspension avant

Fourche inversée WP 48 mm, débattement 210 mm

Cylindrée

653,7 cm3 (102 x 80 mm)

Suspension arrière

Mono amortisseur WP, débattement 210 mm

Puissance

64 ch à 7500 tr/min, 6,63 mkg à 6550 tr/min

Frein avant

Simple disque 320 mm, étrier radial brembo 4 pistons

Rapport volumétrique

11,7 : 1, rupteur à 8500 tr/min

Frein arrière

Simple disque 240 mm, étrier brembo simple piston

Alimentation

Injection Keihin

Pneus

120/70 17 AV, 160/60 17 AR

Lubrification

Carter sec

Hauteur de selle

875 mm

Embrayage

Multidisque en bain d’huile anti-dribble, boite 6 vitesses

Réservoir

13,5 litres dont 2,5 de réserve

Vitesse max chrono

178 km/h

Poids sans essence

152 kg

Transmission secondaire

Par chaîne (16 x 40, rapport 2,5). Primaire 2,194

PRIX 2007

8 295 EUROS
NB : Si tu attends expressément une réponse envoie-moi plutôt un mail ... Ils sont beauuux mes smileeeys !!!
MESSAGES
Le 09-08-2017 à 16:46:49

Wwwfreeviagracom , recommended dosage for http://canadiangcialisonline.com/ , .

for
Le 21-07-2009 à 21:18:49

bah pas de souci particulier en 18000 bornes, meme pas de conso d’hule, tout va bien

ben
Le 21-07-2009 à 01:49:18

et la fiabilité alors ?

nobody 06
Le 21-06-2009 à 19:32:25

pis d’abord c’est pas une R c’est une PRESTIGE

BEN
Le 21-06-2009 à 15:19:09

Ben justement je n’ai pas été à l’aise niveau châssis sur la première alors que j’étais bien sur la tienne. Pour les wheels c’est bizarre, peut-être le poids des double pots d’origine ? Ou alors il faut bien se mettre sur l’arrière ? C’était grace à ça que j’arrivais à bien lever ma Duke...

Pascal
Le 21-06-2009 à 12:10:43

je suis assez d’accord avec ton premier essai, notamment le temps d’adaptation au chassis.

par contre je crois que t’aurais pas pu trouver plus moche comme photo avec la bulle et tout le bordel dessus ;)

pour les ouèles faudrait que je voie si y a pas qq chose à faire avec la boite à (camemb-)air

ben
[1]