La Ducat la plus confortable jamais essayé. Comme quoi ils savent faire quand il veulent...

JPEG Ben j’étais surtout curieux de voir ce que valait le fameux twin à 3 soupapes dont j’ai entendu maintes éloges. Passons donc sur l’esthétique ratée pour regarder l’ergonomie. La selle est plus confortable que celle du V-Strom, on n’est pas du tout en appui sur les poignées, la protection offerte par la bulle est généreuse, les commodos classiques et les leviers réglables. Le tableau de bord est super complet mais pêche néanmoins par des voyants peu lisibles (mais visibles). Petit détail qui tue, les rétroviseurs ont ce qui devrait être généralisé à toutes les motos : la courbure anti angle mort ! Ils se règlent via le mirroir et non pas le rétroviseur entier.
Pour ce qui est du moteur j’ai été assez déçu. Le senti des pistons était bien moins présent que sur la 749 ou sur le 1000 DS, sans être non plus totalement absent. Tout comme les imperfections du revetement, la ST3 filtre les sensations. Vraiment pas souple sous les 3000 tr/min, il est correctement rempli à bas régime mais ne dépote pas autant que le Monster 1000 (qui est toutefois 30 kg plus léger). A 7000 tr/min la post combustion s’enclenche ; elle ne dure malheureusement pas longtemps, le rupteur officiant à 9300 tr/min. Elle se lève facilement et progressivement en mettant gaz en première. J’ai accroché 200 moins facilement que je pensais. A noter, un voyant était allumé et je ne sais pas à quoi il correspondait, peut être que le moteur n’était pas en pleine possession de ses moyens.
Le freinage était très bon mais un ton en dessous de celui de la 749. L’arrière était encore et toujours timide, avec de plus un mauvais dessin du repose pied droit, génant son actionnement. Le chassis était un peu physique dans la virole, la moto aimant être accompagnée. Peut être était-ce du à la répartition du poids ou à l’usure des pneus. Les bosses s’avalent facilement. Le frein moteur assez présent et le petit à-coup à la remise des gazs rendait la conduite sur un filet plutôt génante. C’est difficilement acceptable sur une moto qui se veut routière. Quelques bruits de plastoc se faisaient entendre en roulant.

NOM

DUCATI ST3

Cadre

Treilli tubulaire en acier molybdène

Type

Bicylindre en L à refroidissement liquide

Empattement, Chasse

1430 mm, angle de 24°

Distribution

3 soupapes et 1 ACT par cylindre, desmodromique

Suspension avant

Fourche inversée Showa 43 mm, débattement 130 mm

Cylindrée

992 cm3 (94 x 71,5 mm)

Suspension arrière

Mono amortisseur Sachs, débattement 148 mm

Puissance

102 ch à 8750 tr/min, 9,5 mkg à 7250 tr/min

Frein avant

Double disque 320 mm, étriers brembo 4 pistons

Rapport volumétrique

11,3 : 1, rupteur à 9300 tr/min

Frein arrière

Simple disque 245 mm, étrier brembo 2 pistons

Alimentation

Injection Marelli 50 mm

Pneus

Pirelli Dragon 120/70 17 AV, 180/55 17 AR

Lubrification

Carter humide

Hauteur de selle

820 mm

Embrayage

Multidisque à sec , boite 6 vitesses

Réservoir

21 litres dont 5 de réserve

Vitesse max compteur

250 km/h

Poids à sec

214 kg

Transmission secondaire

Par chaîne (15 x 42, rapport 2,8). Primaire 1,84

PRIX 2004

10 995 EUROS
NB : Si tu attends expressément une réponse envoie-moi plutôt un mail ... Ils sont beauuux mes smileeeys !!!