Good vibrations = senti de piston

JPEG Bon, le but était de voir si niveau couple le Twin Cam 88 valait le Ducati 800 DS. Il en ressort que la philosophie est trop différente pour pouvoir comparer. Mais je pense avoir un peu plus compris l’esprit Harley lors de cet essai, youpi !
Bouh, ben ça doit être l’enfer à nettoyer cette meule, y’a des chromes partout ! Sortez les lunettes de soleil ! Et la selle est sacrément basse ! La position est le contraire de celle d’un sportive. Pieds en avant, buste en arrière, il faut quand même se plier pour aller chercher le guidon. Ça nous donne envie d’en avoir un plus près de nous mais si c’était le cas on pourrait bronzer sous les bras. Les poignées sont toujours épaisses, les Americains ont de plus grosses mains que nous ou quoi ? En roulant j’ai trouvé le tirage de la poignée de gaz trop long. Les rétroviseurs sont légèrement teintés et vibrent un peu trop pour être lus en dynamique. Les leviers ne sont pas réglables en écartement mais c’est pas graaave ! Je peux quand même freiner à deux doigts (ouf, quel suspens).
Le tableau de bord est sur le réservoir entre deux bouchons, à droite celui du réservoir d’essence et à gauche le même mais d’huile, semble t’il, avec une jauge de température du moulin. Sur le tachymètre on peut lire “Certified Harley Davidson”, on sait jamais. Les commodos sont “à la Harley”, le neiman sur la colonne de direction et un gros bouton chromé sur le réservoir fait office de contacteur. On ne peut pas dire que rouler Harley ne soit pas rouler différent ! Et le klaxon a du être volé à un camion, je veux le même sur ma Duke ! Lorsqu’on l’actionne il fait vibrer le cache chromé derrière lequel il se trouve. Ça surprend quand on a sa jambe dessus.
Pas grand chose à dire concernant le chassis. La suspension arrière semble bien courte. Il incite pas à angler et les pneus non plus. L’avant se bloque si on freine trop fort, pourtant vu la puissance du simple disque avant on peut pas dire qu’il soit sollicité. Les freins avant comme arrière n’ont strictement aucun mordant et un mauvais feeling. Vu la vitesse de passage en courbe mieux vaut freiner looongtemps avant les virages !
Non, ce que j’ai découvert en fait c’est le moteur, vraiment sympa. Bon, je disais que ça devait valoir le Monster 800 en couple, pourtant après cet essai (la FXSTDI a le même rapport que la FXDX), je ne crois pas. En fait si le rapport poids-couple, avec un bonhomme dessus, est bien équivalent à celui de la S2R, à la conduite on n’est pas loin des sensations... de la Duke ! Mais ça ne l’a pas empéché de me charmer. Si on ne lui tire pas dessus et qu’on joue avec sa souplesse, il se révèle. Il reprend aussi bas dans les tours qu’un quatre cylindres ! Juré, il ne s’étouffe pas, tracte avec force puis pousse avec puissance (mais pas trop longtemps quand même) du ralenti au rupteur. La magie des vieux twins culbuté. On sent bien les différentes poussées, sur le couple ou la puissance. Je me suis régalé à me mettre à 20 km/h en deux et ouvrir en grand pour sentir les coups de pistons et le gras du couple. Par contre, les vitesses passent avec grand bruit et la course de la pédale de vitesse est trop longue. Malgré l’injection et les masselottes d’équilibrage, ce twin est bourré de sensations subtiles. Il ne lui manque que les pots kivonbien pour avoir le Broaap typique et sympa des Harleys.
Alors sait-on jamais, peut être aurai-je un jour envie d’enrouler tout tranquillou sans prendre un pet d’angle en me délectant des reprises d’un gros twin. Reste qu’il n’est pas sur que ce soit un Harley si ça m’arrive, ils pigeonnent vraiment trop leurs clients. Vu les bénefs du constructeur ils doivent aimer ça, c’est pas possible autrement.

NOM

HARLEY FXSTDI SOFTAIL DEUCE

Cadre

Double berceau en tube d’acier

Type

Bicylindre en V 45° refroidi par air. Twin Cam 88B.

Empattement, Chasse

1690 mm, angle de 32°

Distribution

Culbuteurs, 2 soupapes par cylindre

Suspension avant

Téléhydraulique, débattement ? mm

Cylindrée

1449 cm3 (95.3 x 101.6 mm)

Suspension arrière

Deux combinés, débattement ? mm

Puissance

63 ch à 5200 tr/min, 10,8 mkg à 3800 tr/min.

Frein avant

Simple disque 292 mm, étrier 4 pistons.

Rapport volumétrique

8,8 : 1. Pas de compte tour.

Frein arrière

Simple disque 292 mm, étrier 2 pistons

Alimentation

Injection électronique séquentielle (ESPFI)

Pneus

Harley Davidson AV 90/80 21 AR 160/70 17

Lubrification

Carter humide. Capacité de 3,3 litres

Hauteur de selle

660 mm

Embrayage

Multidisque en bain d’huile, boite 5 vitesses.

Réservoir

18,5 litres

Vitesse max chrono

170 km/h

Poids à sec

292 kg

Transmission secondaire

Par courroie, rapport 3,15

PRIX 2005

21 400 EUROS
NB : Si tu attends expressément une réponse envoie-moi plutôt un mail ... Ils sont beauuux mes smileeeys !!!