Changer soi-même sa plaque d’immatriculation : guide pratique

La mise en place d’une plaque d’immatriculation est une étape cruciale pour toute personne souhaitant circuler légalement avec son véhicule motorisé. Cette plaque, aussi connue sous le nom de plaque minéralogique, est indispensable pour l’identification claire et rapide du véhicule. Pour s’assurer de respecter les directives en vigueur, celle-ci doit répondre à un ensemble de critères précis et techniques dictés par la loi. Ignorer ces normes peut entraîner des sanctions financières pour le détenteur du véhicule. Cet article vous guide sur les raisons justifiant le remplacement de votre plaque d’immatriculation et sur la marche à suivre pour y parvenir.

Pourquoi est-il essentiel de renouveler sa plaque d’immatriculation ?

Modifier votre plaque d’immatriculation peut s’avérer nécessaire pour plusieurs raisons. Avec l’avancement de la technologie, obtenir une nouvelle plaque ne prend que quelques instants, mais quelles sont les motivations derrière cette démarche ?

D’abord, une plaque endommagée ou devenue difficile à lire nécessite un remplacement immédiat pour rester conforme aux exigences légales. Par exemple, les dimensions des plaques varient selon le type de véhicule : 210 x 130 mm pour les motos et 520 x 110 mm pour les voitures, à l’exception des quads.

Un changement de propriétaire d’un véhicule d’occasion entraîne l’attribution d’un nouveau numéro d’immatriculation, passant ainsi du Fichier National d’Immatriculation (FNI) au Système d’Immatriculation des Véhicules (SIV). En outre, en cas d’usurpation d’identité du véhicule, il est conseillé de changer votre plaque après avoir signalé l’infraction, pour éviter les contestations d’amendes inappropriées.

Lire aussi:  Essentiels sur le remplacement de pare-brise

Quelles démarches pour acquérir une plaque d’immatriculation neuve ?

Pour obtenir une nouvelle plaque, deux options s’offrent à vous. La première consiste à vous déplacer chez un professionnel, tel qu’un concessionnaire ou un garage. La seconde, plus confortable, permet de passer commande directement en ligne, via un site spécialisé. Opter pour ce dernier choix nécessite cependant de choisir un prestataire agréé et compétent, capable de gérer également le remplacement de votre carte grise, simplifiant ainsi les formalités administratives.

Comment installer soi-même sa plaque d’immatriculation ?

Fixer une plaque d’immatriculation par soi-même est une opération assez simple, qui ne demande que peu de temps. Toutefois, il est impératif de respecter certaines normes légales : la plaque doit être installée de manière fixe, les fixations doivent être de la même couleur que la plaque et placées aux emplacements dédiés, la plaque doit être posée horizontalement et celle à l’arrière doit être correctement éclairée.

Pour cette opération, privilégiez l’usage de rivets, garantissant ainsi la fixité et la conformité de la plaque. Vous aurez besoin d’une perceuse équipée d’un foret de 5 mm, d’une pince à rivets ainsi que des rivets adaptés. Commencez par retirer l’ancienne plaque en perçant les rivets. Puis, marquez et percez les nouveaux points de fixation sur la nouvelle plaque, en vous référant aux indicateurs présents. Enfin, fixez la plaque sur votre véhicule en perçant à travers cette dernière et le châssis du véhicule, avant de sécuriser le tout avec les rivets et la pince à rivet.

Laisser un commentaire