Obtenir gratuitement l’historique d’une voiture : guide pratique

Pour tous ceux qui se lancent dans la quête parfois épineuse de l’acquisition d’une voiture d’occasion en France, une bonne nouvelle vous attend : le gouvernement a mis en place une solution pensée spécialement pour vous. Trouver le véhicule d’occasion idéal peut s’avérer être un véritable casse-tête, confronté à des vendeurs aux abonnés absents ou à des annonces promettant des voitures en « excellent état » qui se révèlent être bien plus usées qu’elles n’y paraissent. Et pour ceux qui ne sont pas particulièrement avertis, le risque de tomber sur un véhicule ayant subi de lourdes réparations de fortune est bien réel.

Un outil gouvernemental pour vérifier l’historique d’un véhicule

Dans ce contexte, le gouvernement a déployé Histovec, un site web conçu pour faciliter la vérification de l’historique des véhicules d’occasion. Ce service s’appuie sur le fichier SIV (Système d’Immatriculation des Véhicules), une base de données utilisée notamment par les forces de l’ordre pour obtenir des informations précises lors des contrôles routiers.

Ainsi, que vous soyez vendeur ou acheteur, Histovec offre la possibilité d’obtenir un rapport détaillé sur l’historique d’un véhicule. Pour le vendeur, c’est l’opportunité de fournir un gage de transparence et de confiance à l’acheteur. Pour l’acheteur, c’est l’assurance de pouvoir vérifier divers éléments clés tels que la date de mise en circulation, les changements de propriétaires, la situation administrative du véhicule (présence de gages, d’oppositions ou de signalement de vol) et surtout, l’existence de sinistres ayant donné lieu à réparations.

Lire aussi:  Conduire sous la pluie : conseils pour une sécurité accrue (permis de conduire)

Une fréquentation quotidienne significative

Après une période de rodage fin 2018, marquée par quelques dysfonctionnements tels que des rapports imprécis et des problèmes d’accès, Histovec fonctionne désormais sans accroc et attire entre 3 000 et 4 000 utilisateurs chaque jour.

Il est à noter, cependant, que seuls les véhicules immatriculés sous le nouveau format (type AA-123-ZZ) sont concernés par ce service. Les voitures portant les anciennes immatriculations, où le numéro de département apparaissait en fin de plaque, ne sont pas encore prises en compte à ce jour (avril 2019).

Cette initiative gouvernementale représente une avancée significative pour sécuriser l’achat de voitures d’occasion, en offrant aux acheteurs comme aux vendeurs un outil fiable pour attester de la fiabilité d’un véhicule.

Laisser un commentaire