Pose de filets rapportés sur le carter d’allumeur de la ZXR

Profitant du démontage complet de ma ZXR pour lui faire le jeu aux soupapes, j’ai eu la mauvaise surprise de m’appercevoir que les filetages du carter d’allumeur étaient foirés. Le carter fuyant j’imagine que l’imbécile a du vouloir juguler la fuite en serrant comme un bourricot et a foiré les fragiles filetages en alu. Résultat, plutôt que faire ça proprement il a serré les vis au frein filet rouge (! ! ) sans réussir à réparer la fuite. J’ai donc acheté un nouveau joint et un kit de réparation par filet rapporté. Sur la photo, de gauche à droite : forêt qui va bien, taraud, outil de pose et cinq filets rapportés en 6×100.

Outre la perceuse, il faut aussi avoir un tourne à gauche et idéalement un peu de lubrifiant. On pulvérise ce dernier dans l’orifice que l’on va travailler avec la perceuse, cela lui permet de moins se coincer. Le perçage est LA partie où il est interdit de se louper. Il faut y aller super mollo et bien dans l’axe pour ne pas massacrer la pièce que l’on cherche à sauver par la pose des filets rapportés. Inutile aussi de percer trop loin, le filet rapporté faisant 5 mm de long pas la peine de prendre le risque d’abimer la pièce.

On procède ensuite au taraudage du nouvel orifice. Il faut avoir un tourne à gauche pour pouvoir tarauder (environ 15 euros). On appuie juste ce qu’il faut pour que le taraud prenne prise et commence à créer le nouveau filetage. On fait un tour, un tour et demi avec et on tourne d’un quart de tour dans l’autre sens, un tour, un tour et demi dans un sens, un quart de tour dans l’autre, etc. Ainsi on coupe le copeau que le taraudage créé et on taraude plus facilement.

Lire aussi:  Ducati 848 : Performance, Entretien et Charme Intemporel Révélés

Vient le moment de la pose. On monte l’outil présent dans le kit, on visse le filet rapporté sur son extrémité et on visse simplement le tout dans le filetage fraîchement réalisé. On n’utilise pas de lubrifiant pour poser le filet ! Car si la vis qu’on va poser s’oxyde avec le temps, c’est le filet rapporté qui risque de venir lors du dévissage ! L’extraction de l’outil ne doit pas poser de problème si on a pris soin de bien serrer la partie noire, qui bloque son démontage. Une fois le filet posé, il faut briser la patte permettant sa pose. On démonte pour cela l’outil de pose et on insère sa queue dans l’orifice (pas de mauvais esprit, stp ). Un petit coup de marteau dessus lorsqu’il est en contact avec la patte la cassera. Elle est prévue pour ça.

Ca y est le filet rapporté est posé et prêt à l’emploi. Au final c’est tout con à faire, il faut compter dix minutes par filet rapporté à tout péter. On constatera que le premier vissage peut être un peu dur (le temps au filet de bien se mettre en place) mais très facile par la suite.

Laisser un commentaire